1ère BIENNALE EUROPEENNE D’HISTOIRE LOCALE

TULLE / CORREZE

Programme

Programme de la biennale Européenne d’histoire locale de Tulle les 10/11/12 Septembre 2021

Une programmation riche sur 3 jours

programme
Vendredi 10 Septembre 2021

Les différents lieux de la biennale

Fantome

10h00-16h00 : Forum des Jeunes au Lycée Edmond Perrier : « L’Europe aujourd’hui : approches historiques et débats citoyens »

(Activité sur réservation)

Un groupe de jeunes de Tulle et des villes jumelées de Shorndorf (Allemagne), Dueville (Italie) et Lousada (Portugal) échangent sur les transformation des sociétés européennes, des années 1950 à nos jours :
Les grandes transformations sociales et économiques : au Lycée Edmond Perrier, avenue Henri de Bournazel, Tulle.

Intervenants : Marcello Verga (Institut historique italien pour l’époque moderne et contemporaine, Rome), Dominique Fabre (ancien Inspecteur général de l’agriculture, détaché à la commission européenne), Eric Andrieu (député européen)

18h : Inauguration de la Biennale

Salle de l’Auzelou, Tulle

18h30 - 19h30 : Conférence inaugurale

« Naissance d’un patriotisme local. Les années 1950 vues de la Lorraine industrielle », conférence de Gérard Noiriel, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales :

En 1979, toute la population du bassin lorrain de Longwy-Villerupt défile dans les rues contre les fermetures des usines derrière une immense banderole : «Nous voulons vivre, étudier, travailler au pays».
Ce cri de détresse annonce ainsi la mort d’une classe ouvrière, aux origines nationales multiples, qui s’était enracinée autour des puits de mines et des usines à partir des années 1950, quand la région produisait le tiers de l’acier français.

La conférence interrogera : Pourquoi ce processus d’intégration, à la fois locale et nationale, a contrecarré la vocation européenne d’une région qu’on appelle encore «le pays des trois frontières». (Parce que son histoire est intiment liée à celle de la Belgique et du Luxembourg) et a été profondément marquée par l’immigration tout au long du XXe siècle (principalement italienne et polonaise).

fantome

Journée de formation pour professeurs

(Activité sur réservation à l’attention des professeurs d’histoire et géographie)

Thème : Les nouveaux états en Europe (1815-1914) : avec Philippe Boutry (université Panthéon-Sorbonne Paris 1, EHESS), Marcello Verga (université de Florence), Jakob Vogel (Centre Marc Bloch, Berlin)

Intervenants : Wladimir Berelowitch (EHESS), Philippe Boutry (université de Paris I-EHESS), Jakob Vogel (Sciences Po Paris, Centre Marc Bloch, Berlin)

21h - 22h : L’Europe des régions, des années 50 à nos jours

Salle de l’Auzelou

Une heure de films documentaires

La Rhénanie et la Vénétie dans les années 1950 ; en collaboration avec la cinémathèque de la Nouvelle Aquitaine

Programme
Samedi 11 Septembre 2021

fantome

9h - 17h : Grand Forum des sociétés rurales européennes

Les transformations de l’agriculture et des sociétés rurales en Europe des années 1950 à nos jours.

En partenariat avec la Chambre d’Agriculture de la Corrèze et la Chambre régionale d’Agriculture de Nouvelle Aquitaine ; journée animée par Sylvain Strasfogel, ingénieur agronome.

Lieu : Auditorium de l’Immeuble Consulaire, Puy Pinçon, Avenue Albert Schweitzer, Tulle

 

Programme Matinée :

 

9h30 : Ouverture par le président de la région Nouvelle Aquitaine (à confirmer)

9h50-12h30 : Paysans et agriculture dans les années 1950 en Europe

9h50-10h20 : Conférence introductive
Nadine Vivier (Université du Mans, Académie d’Agriculture), « Le monde agricole en Europe dans les années 1950 »

Lire le résumé

10h20-10h50 : Projection de films sur les agricultures européennes dans les années 1950 en collaboration avec les Archives d’Histoire rurale de Berne (Suisse) et la European Rural History Film Association.

11h00-12h00 : Table-ronde
Nadine Vivier, Jean-Marc Moriceau (université de Caen, président de l’Association Histoire et Sociétés rurales) ; Peter Moser (Archives de l’histoire rurale, Berne) ; Franco Sotte (Università Politecnica delle Marche, Ancone)

12h20-12h30 : Tony Cornelissen, président de la Chambre d’agriculture de la Corrèze

 

Programme Après-midi :

 

14h-16h30 : De 1950 à nos jours : La trajectoire agricole des agricultures européennes

14h00-14h10 : Ouverture
Luc Servant, président de la Chambre régionale d’agriculture de la Nouvelle Aquitaine

14h10-14h40 : Première partie
Conférence introductive : Bertrand Hervieu (Centre national de la Recherche Scientifique, Institut national de la Recherche agronomique), « Des années 1960 à nos jours : les transformations du monde rural français »

Lire le résumé

14h40-15h30 : Table ronde
Pascal Coste
, président du Conseil départemental de la Corrèze ; Laurent Gervereau, écrivain, artiste et cinéaste ; Bertrand Hervieu ; Joris Mertens, éleveur laitier, membre de la Confédération paysanne

15h40-16h10 : Deuxième partie 
Conférence introductive : Marie-Claude Maurel (École des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Académie d’Agriculture), « L’agriculture européenne aujourd’hui »

Lire le résumé

16h10-17h00 : Table ronde
Eric Andrieu, député européen ; Michèle Boudoin, présidente de la Fédération nationale ovine ; Tatiana Valade, secrétaire des Jeunes Agriculteurs de la Corrèze

17h00-17h30 : Conférence de conclusion
Dominique Fabre, ancien inspecteur général de l’agriculture.

15h - 17h : Mettre l'histoire locale en bande dessinée

Lieu : Auditorium de la médiathèque Eric Rohmer
Atelier animé par Sébastien Poublanc (université de Toulouse II – Jean Jaurès), avec Alain Grand, dessinateur et auteur de bandes dessinées

fantome

10h - 12h : Une décennie d'émancipation féminine?

Table ronde

« Femmes des années 1950 : le temps de l’émancipation ? »
Lieu : salle de l’Auzelou

Dans les années 1950, presque toutes les Européennes ont le droit de vote, les Françaises depuis 1944 seulement. Mais peut-on parler, comme cela a été longtemps mis en avant, d’une émancipation achevée ?

Plusieurs interventions et lectures de textes tenteront de cerner la vie des femmes et leur place dans les sociétés européennes de l’époque. Travail et quotidien à l’aube de la croissance économique, baby boom et absence de droits sexuels, participation à la vie politique et aux associations.
Sans oublier d’évoquer à la fois la conception dominante du féminin : Qu’est-ce qu’une femme et que doit-elle faire ? Ainsi que le brûlot qu’a représenté la parution en 1949 du Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. Mais aussi les premiers pas de la construction européenne.

Coordonnée par Françoise Thébaud (Avignon Université), avec Christine Dupont (Musée d’histoire de l’Europe, Bruxelles). Textes lus par Frédéric Lagrafeuil.

femmes années 50

16h15 - 17h : La reconstruction d'Oradour-sur-Glane

Conférence
Lieu :
Salle de l’Université Populaire

Dominique Danthieux, « La reconstruction d’Oradour-sur-Glane, bourg rural de Haute-Vienne dans les années 1950 »

fantome

14h30 - 16h : Les transformations économiques en Europe

Table ronde

«Les transformations économiques en Europe dans les années 1950»

Coordonnée par Alain Trannoy, économiste (Aix Marseille Sciences économiques – EHESS – Cercle des économistes) et Marco Doria, historien (Université de Gênes, Italie, ancien maire de Gênes), avec Manuela Martini, Université Lumière – Lyon 2, présidente de l’Association française d’Histoire économique
Lieu : salle de l’Auzelou

La décennie 1950 voit se concrétiser des transformations économiques très importantes qui éloignent l’économie des années 50 de celles d’avant-guerre. L’économie européenne, en phase de rattrapage démographique et économique, progresse alors très rapidement, avec des gains de productivités spectaculaires, fruit des progrès techniques très rapides accumulés dans les années 30 et 40 et en particulier aux Etats-Unis, Alors que l’avant-guerre avait été marqué dans les relations économiques internationales par une autarcie et un repli sur soi, le Plan Marshall représente un effort inédit de transposer à l’échelle internationale une intervention étatique de relance économique, qui va contribuer à importer le mode de vie américain et en particulier la société de consommation. Dans le prolongement du Plan Marshall, l’ouverture économique des frontières avec la création de la CECA (1951) et la signature du Traité de Rome (1959) associent pour longtemps le mouvement d’unification européenne et la création d’un grand marché commun. Cette époque de rapide transformation est aussi marquée par l’exode rural et des migrations transnationales importantes à l’échelle de l’Europe de l’Ouest, comblant ainsi les besoins de main d’œuvre. Ces déplacements de population ont engendré à leur tour une demande de logement très forte, encore accrue en France par l’inanité des politiques de logement de l’entre-deux guerres.

18h00-19h00 : Conférence-témoignage d’Antoine Prost

Conférence
Lieu : Salle de l’Université Populaire

Les années 1950, entre mémoire et histoire, conférence d’Antoine Prost, président de la Commission scientifique pour le centenaire de la première guerre mondiale

21h - 22h30 : Projection de films

Auditorium de la Chambre d’agriculture de la Corrèze

Projection de films réalisés par la mission cinématographique du plan Marshall dirigée par Stuart Schulberg, sur les transformations économiques au début des années 1950

Présentation par  Sandra Schulberg

Programme
Dimanche 12 Septembre 2021

fantome

10h30 - 12h : Communistes et socialistes en France et en Italie dans les années Cinquante

Table ronde
Lieu :
salle de l’Université Populaire

En pleine guerre froide et alors que les sociétés européennes commencent à connaître des mutations profondes, les mouvements communistes et socialistes jouent un rôle important en France et en Italie.
La table-ronde examinera les partis politiques, leurs pratiques, leurs identités politiques, leurs cultures comme leur enracinement au cœur des réalités sociales et territoriales.
Les points communs et les différences entre la France et l’Italie seront mises en évidence, tout comme les relations et les interactions entre les gauches de part et d’autre des Alpes. Des extraits de films seront présentés.

Animée par Marc Lazar (Sciences Po Paris), avec Marco Doria (université de Gênes), Laurent Jalabert (université de Pau et des Pays de l’Adour) et Fabrice Montebello (université de Lorraine)

fantome

17h - 18h30 : Table ronde de Clôture "Les sociétés européennes entre histoire et avenir"

Grand débat
Lieu :
Auditorium du conseil départemental

Autour d’Emmanuel Laurentin (journaliste à France Culture), François Hollande (ancien président de la République française), Francesco Rutelli (président de l’Institut des démocrates européens), Alain Trannoy (économiste), baronne Julie Smith of Newnham (Chambre des Lords, Université de Cambridge)

fantome

14h30 - 16h : Une révolution sportive

Table-ronde
Lieu : salle de l’Auzelou

Après la Seconde Guerre mondiale, en Limousin comme à travers l’Europe, les sociétés sont traversées par l’essor des pratiques sportives.
Avec une population encore largement rurale, c’est bien évidemment le cyclisme qui se taille ici la part du lion, même si les sports collectifs ne sont pas en reste, sans qu’aucun ne parvienne toutefois à asseoir son hégémonie.
Terre de contact et de frontière, le Limousin reste longtemps partagé entre football, rugby et basket-ball. La table-ronde comparera ces réalités régionales avec des exemples italiens et allemands.

Animée par Fabien Archambault (université de Paris I- Panthéon Sorbonne), avec la participation de Yacine Amenna (Centre Marc Bloch, Berlin/Centre Norbert Elias, Marseille), Loïc Artiaga (université de Limoges), Fabien Conord (université de Clermont-Auvergne), et l’intervention de Pierre Villepreux (université de Tououse), ancien arrière et ancien membre du staff du XV de France

fantome

14h30 - 16h : Les bals de campagne

Table ronde
Lieu : Salle de l’Université Populaire

“ Les bals de campagne au fil des années 1950 : bourrée, valse-musette ou rock’n roll”

Animée par François Gasnault (conservateur du patrimoine, INHA, Paris), avec Christophe Apprill (danseur et sociologue) ; Philippe Krümm (journaliste) ; Solange Panis (professeure honoraire au conservatoire de Châteauroux)

En continu tout au long du week-end

fantome

La librairie de la Biennale

Place Jean Tavé

La Librairie de la Biennale, en association avec les libraires de Tulle, Chantepages et Préférences, propose un riche choix d’ouvrages d’histoire locale et des rencontres avec des auteurs.

Programme affiché sur les divers sites de la Biennale

Marché Européen des producteurs locaux

Lieu : La Promenade, quai Baluze, Tulle
Dimanche 12 septembre, 9h00-12h00

Des producteurs des villes jumelées s’associent aux producteurs corréziens pour proposer leurs produits

fantome

Cafés Histoire

Lieu :Café Le Richelieu, avenue Charles de Gaulle

Des « Cafés Histoire » proposent des discussions avec des historiens participants à la Biennale

Programme :

vendredi 10 septembre, 15h : rencontre avec Régis Coudert et Marie-France Houdart autour du livre L’enfant qui aimait les vaches (éditions Maïade)

 samedi 11 septembre

– 10h : rencontre avec Régis Delpeuch (auteur jeunesse) et Emmanuel Bosca (directeur adjoint des archives de la Corrèze) autour du  témoignage dans le travail d’écriture.

 – 15h : rencontre avec Samuel Boussion et Mathias Gardet auteurs de L’internationale des républiques d’enfants, 1939-1955 (éd. Anamosa) en présence de leur éditrice Chloé Pathé

 dimanche 12 septembre

– 10h : rencontre avec Sylvie Le Clech autour des Mémoires de Jean Jacquart, grand historien des campagnes européennes. En dialogue avec Jean-Marc Moriceau (président de l’association Histoire et Société rurales)

 – 15h : rencontre avec Muriel Morelli, traductrice du livre Luigi Di Ruscio, Christs pulvérisés (éditions Anacharsis, 2017). En dialogue avec  Marcello Verga (université de Florence) sur l’Italie des années 1950

Expositions : Une décennie d'innovation

Salle de l’Auzelou

Trois villes européennes dans les années 1950 : Schorndorf (Allemagne) ; Dueville (Italie) ; Lousada (Portugal)

Librairie de la Biennale

Un designer tulliste oublié, Roger Badin et les produits ROBA-TULLE

fantome

Rétrospective : Un siècle de machines agricoles

Lieu : place Martial Brigouleix, Tulle
Dimanche 12 septembre, toute la journée

Exposition de matériels agricoles utilisés dans les campagnes Corréziennes du début du XXe siècle à nos jours.

En fin de matinée, défilés de tracteurs historiques en centre ville, suivi par un défilé de voitures des années 1950, en partenariat avec les Retromobile Clubs corréziens.

Programme biennale : un siècle de machines agricoles

fantome

Autres expositions

Libraire de la Biennale

– L’Europe s’expose. Sculpture de Marnix Raedecker, sculpteur corrézien

Salle de l’Université Populaire

– Marius Vazeilles, forestier, syndicaliste et député communiste corrézien (1881-1973)

En continu tout au long du mois
de Septembre

Durant l’été et l’automne

cinema-hollywood-marseille_07

Cinéma

«Les années 1950 au cinéma», un programme d’une trentaine de films, proposé par le cinéaste Cédric Klapisch, en partenariat avec les cinémas Véo (Tulle), Le Turenne (Argentat), L’Esplanade (Égletons), Le Soubise (Meymac), Le Paradisio (Neuvic) (programme détaillé sur le site des salles)

Les grands films des années 50 – Une proposition de Cédric Klapisch -> Visualiser le fichier

Plusieurs expositions au programme

Archives en bande dessinée : de la représentation à la réalité : exposition aux archives départementales de la Corrèze, juillet-décembre 2021
http://www.archives.cg19.fr/expositions/encours/

Henri Queuille : Une engagement au service de la France, Musée départemental de la Résistance, Neuvic, du 15 avril au 30 novembre 2021
https://musee-henriqueuille.blogspot.com/

Bal-musette et musiciens de proximité : exposition réalisée par Jacques Cheyronnaud et Françoise Etay (exposition numérique sur le site https://lesamisdetreignac.wordpress.com/)

Brive et Tulle : Deux villes une histoire.
Exposition réalisée par les archives municipales de Brive et de Tulle ; à Brive, juillet-septembre ; à Tulle, octobre-décembre 2021